Le cinéma russe avant la Révolution (1896-1917)

Le cinéma russe est l’un des plus anciens du monde. Si l’on considère, comme la plupart des historiens, que le 7ème art est né un jour de mars 1895 à Lyon, à la sortie de l’usine des frères Lumière, il apparaît à Saint-Pétersbourg quelques mois plus tard, le 4 mai 1896, lors d’une projection dans deux théâtres de la capitale (l’Aquarium et l’Ermitage). Cette arrivée du cinématographe peut correspondre à la volonté du tsar Nicolas II de voir son couronnement filmé par les opérateurs français.

© Institut Lumière

Camille Cerf, Charles Moisson et Francis Doublier réalisent pour l’occasion l’un des premiers films d’actualités cinématographiques. Dans la foulée, l’écrivain Maxime Gorki, témoin d’une séance lors d’une foire à Nijni-Novgorod, se fait le chantre de cette nouvelle invention, « preuve de l’énergie et de la curiosité de l’esprit humain ». Le premier réalisateur russe semble être Vladimir Sachine, un acteur moscovite, qui filme et montre plusieurs scènes de rue : un tramway, des pompiers, etc. Plusieurs autres pionniers réalisent, à la même époque, de courtes bandes d’actualités et le cinéma se répand dans toutes les villes de l’empire – essentiellement avec les productions françaises ou américains. Peut-être les manifestations révolutionnaires de 1905 ont-elles été filmées, mais les négatifs ont disparu. Dans la première décennie 1900, les sujets légers ont la faveur du public : farces, drames bourgeois ou scènes de mœurs, parfois assimilées à de la pornographie pour leur caractère transgressif.

La production cinématographique russe naît en 1907, à l’initiative d’un autre pionnier : Alexandre Drankov, photographe de renom à l’esprit aventurier. Il est à l’initiative des deux premiers films du cinéma russe : BORIS GODOUNOV (Бори́с Годуно́в, 1907, inachevé) et STENKA RAZINE (Понизовая вольница, 1908). La même année 1908, Drankov rencontre un incroyable succès en allant filmer l’écrivain Léon Tolstoï chez lui, à Iasnaïa Poliana.

D’autres producteurs ou réalisateurs ambitieux se lancent dans des adaptations très théâtrales de classiques de la littérature russe (Gogol, Pouchkine, Dostoïevski …). Les courts métrages s’améliorent techniquement au tournant des années 1910. En 1911, Vassili Gontcharov et Alexandre Khanjonkov réalisent LA DÉFENSE DE SÉBASTOPOL (Оборона Севастополя), moyen métrage de presque 1 heure, tourné en extérieurs, sur les lieux de l’action, et présenté au tsar dans son palais de Crimée. En collaboration avec la société française Pathé, Gontcharov tourne ensuite 1812, un siècle après la victoire russe sur les armées napoléoniennes, en s’inspirant de la peinture historique patriotique. La production cinématographique nationale devient l’une des premières du monde ; des salles de cinéma ouvrent en nombre partout dans le pays. Un premier star system fait même son apparition. Aux côtés des vedettes françaises (Mistinguett, Max Linder), des artistes russes acquièrent une véritable popularité : Andreï Gromov ou Ivan Mosjoukine, pour les acteurs ; Yakov Protazanov ou Evgueny Bauer pour les cinéastes.

La guerre qui éclate en 1914 impose les thématiques guerrières et patriotiques aux réalisateurs, mais les sujets plus légers reprennent assez vite leur place chez des spectateurs toujours nombreux. Les salles ne désemplissent pas et des revues spécialisées voient le jour. Si les films européens ou américains ne sont plus diffusés, la production cinématographique russe est intense et se dissémine en trois pôles majeurs : Saint-Pétersbourg, Moscou puis Yalta.

Après les révolutions de février et octobre 1917, la plupart des grands industriels du cinéma émigrent à l’étranger (une bonne partie est accueillie par Charles Pathé en France), les salles ferment faute d’électricité, la pellicule vient à manquer et les artistes (cinéastes, acteurs et techniciens) se dispersent dans le désordre.

* * *

Suite : La naissance du cinéma soviétique (1917-1924)

* * *

Sources

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s